Un lieu de Pèlerinage

 


La foule nombreuse venue  à Notre-Dame de Mantara

 

Un lieu de ressourcement  spirituel pour les libanais

           L’ancrage du Sanctuaire dans l’Histoire Sainte fait de Notre-Dame de Mantara un Sanctuaire particulièrement significatif et émouvant. Les pèlerins, libanais ou occidentaux viennent régulièrement au Sanctuaire pour célébrer une messe ou pour se recueillir.

Toute l'année, l'affluence reste constante à Notre-Dame de Mantara. En effet, outre ces pèlerins de tous horizons, le Sanctuaire répond à un besoin spirituel profond des libanais.

Les chrétiens du diocèse,  après de longues et éprouvantes années de guerre, manifestent le besoin d'intensifier leur foi et de puiser aux sources de l'Espérance dans ce sanctuaire situé dans leur diocèse. La fréquentation de Notre-Dame de Mantara s'accroît constamment. En plus, les périodes de fête de la  Vierge Marie rassemblent une grande foule, comme pour sa Nativité le 8 septembre ou pendant les mois de printemps et d'été.

Cher aux chrétiens de la région, ce Sanctuaire est aussi fréquenté par beaucoup de musulmans, qui vénèrent la Vierge Marie, mère du "Prophète Jésus".

 
Procession pour la fête de la Nativité de la Vierge célébrée le 8 septembre

 


En conclusion de cette présentation du sanctuaire de Notre-Dame de Mantara, nous sommes heureux de citer Monsieur Jacques J.P. MARTIN, Conseiller Général du Canton de Nogent-sur-Marne (France) et Maire de Nogent-sur-Marne, qui est de mère libanaise et qui visite souvent ce sanctuaire depuis sa prime jeunesse:
 
     "Il existe sur notre planète des lieux exceptionnels qui de part l’histoire des hommes marquent les destinées de l’humanité… Celui de Maghdouché fait partie de ces endroits qui ne peuvent laisser indifférent. (…) A Notre-Dame de Mantara, j’ai l’impression de toucher le ciel et d’être tellement proche de la Vierge et du Christ qu’il est possible en toute intimité de leur parler… C’est pour toutes ces raisons que, depuis 30 ans, j’ai fait le vœu d’avoir ma dernière demeure sur cette terre de Maghdouché qui pour moi est le lieu privilégié de passage entre ce monde et celui de l’éternité et du repos des âmes."